Orientation professionnelle

Il n'y a pas qu'une seule voie pour accéder aux métiers de l'Industrie technologique. Tous les chemins n'y mènent pas... mais quel que soit l'âge, l'expérience ou le métier visé, les routes sont variées.

Soudeur, tourneur-fraiseur, usineur, électricien automaticien, mécanicien automaticien,... pour accéder à ces métiers de l'Industrie technologique, tout est la plupart du temps une question de formation.

Formation de base

La formation de base est assurée dans le cadre scolaire. Les filières existent tant au sein de l'enseignement technique que professionnel. Certains établissements proposent également des années de spécialisation, 7P ou 7TQ.

Tu trouveras plein d'infos sur ces filières dans nos observatoires .

Pour certains métiers, cette formation de base peut également s'effectuer en alternance (une partie du temps à l'école et une autre partie en entreprise). Cette formule peut être suivie tant au sein d'établissements scolaires (CEFA) qu'auprès de centres de formation professionnelle (via l'IFAPME).

Formation complémentaire

Il est également possible d'accéder aux métiers de l'Industrie technologique par le biais de l'enseignement de promotion sociale. De nombreux centres en Wallonie et à Bruxelles permettent de se former à ces professions.

Certains centres de formation professionnelle proposent également en cours du soir des modules de formation de base ou de perfectionnement pour les personnes n'ayant plus le statut d'étudiant.

Réorientation de carrière

Pour ceux qui souhaiteraient "changer de vie" et se former à un métier de l'Industrie technologique plutôt que d'exercer celui auquel leur formation de base les destine, la promotion sociale est également une solution.

Cette option est également ouverte aux personnes ayant le statut de demandeur d'emploi. Le FOREM propose un éventail de formations de différents niveaux afin de permettre cette réorientation.