Epreuves sectorielles, outils d'évaluation des compétences et EAC reconnues

Avec ses épreuves sectorielles, l'IFPM permet aux jeunes élèves des 6e et 7e années des sections concernées de l'Enseignement tous réseaux confondus de faire le point sur leurs compétences professionnelles au regard de critères basés sur les attentes des entreprises en la matière. Ces épreuves sont également reconnues et utilisables par les écoles en tant qu'épreuve d'acquisition des compétences (EAC) dans le cadre de l'épreuve intégrée.

Pour toute information , contactez notre conseiller "épreuves sectorielles" .

Vous pouvez également télécharger le pdf format document de présentation du processus des épreuves sectorielles 2018  (6.408,646 kb) ou sa pdf format version spécifique ES2018 Maintenance  (4.819,694 kb) .

Ces épreuves se déclinent en trois grandes étapes :

  • l'épreuve théorique,
  • l'épreuve pratique,
  • la cérémonie de clôture lors de laquelle les brevets sectoriels sont remis à ceux qui ont obtenu 60% et plus à l'épreuve sectorielle, cote calculée sur base des résultats de l'épreuve théorique (25%) et de l'épreuve pratique (75%).

Pour se préparer à l' épreuve théorique en ligne, l'élève reçoit des identifiants afin de passer un test à blanc. Ce test, similaire à celui de l'épreuve, il peut le passer autant de fois qu'il le veut, dans le cadre de l'école opu chez lui. A chaque fois, il reçoit une fiche de suivi par email, photographie des compétences acquises et de celles à développer pour rencontrer les besoins des entreprises.

Dans cette optique de préparation, à l'épreuve pratique cette fois, un stage de préparation peut être organisé dans un centre partenaire. L'initiative de ce stage revient à l'école, qui prend alors les contacts avec le centre de formation choisi. Cette organisation se situe dans le cadre des politiques croisées Fédération Wallonie-Bruxelles / Région wallonne.

L'ensemble de la classe passe les épreuves en deux jours au sein d'un centre partenaire (CPS, Iris Tech+, Technifutur, TechnoCampus). Le premier jour est consacré à la prise de contact, à la rédaction d'un CV et au passage de l'épreuve théorique. Le second jour est entièrement dédié à l'épreuve pratique.

Les élèves qui obtiennent une cote globale (25% théorique et 75% pratique) de 60% et plus décrochent le brevet sectoriel, véritable passeport pour l'emploi en ce qu'il atteste des compétences de son porteur en regard des attentes des entreprises à son égard. Quant aux trois premiers de chaque métier, ils décrochent les Technios Trophies d'or, d'argent et de bronze.

Les résultats des épreuves sectorielles peuvent également entrer dans l' évaluation des élèves pour le certificat de qualification en tant qu'épreuve d'acquisition des compétences (EAC) . L'IFPM communique à l'école la cote de chaque élève ayant participé à l'épreuve sectorielle après la cérémonie de clôture.

Les épreuves sectorielles concernent quatre métiers :

Epreuve sectorielle en soudage

Métier de métallier-soudeur

Epreuve sectorielle en usinage

Métier d'usineur

Epreuve sectorielle en maintenance industrielle

Métier d'électricien automaticien
Métier de mécanicien automaticien