Contrat d'apprentissage industriel

L'apprentissage industriel est une méthode dynamique de formation à un métier destinée aux jeunes de 16 à 25 ans. Il combine des périodes de travail en entreprise, avec l'accompagnement d'un travailleur expérimenté, et des périodes de formation au sein d'un établissement d'enseignement. Cette méthode permet ainsi à l'apprenti d'acquérir les connaissances théoriques nécessaires au métier et les mettre concrètement en application au sein de l'entreprise.

Ce système permet à l'apprenti de bénéficier de plusieurs avantages :

  • Une qualification adaptée aux besoins du marché de l'emploi, qui peut être équivalente à celle de l'enseignement de plein exercice.
  • Une première expérience en entreprise
  • Une rémunération et les mêmes avantages qu'un travailleur pour les heures prestées en entreprise. Ce "salaire" est calculé sur base du nombre de ces heures, conformément aux barèmes négociés au sein de la commission paritaire 111, et valable uniquement pour les CP 111.01 et 111.02 :
  • A partir du 1/07/2017 :

    • montant de base : 11,3788 €/h
    • pour le jeune de 18 ans et plus (90%) : 10,2409 €/h
    • pour le jeune de 17 ans (77%) : 8,7617 €/h
    • pour le jeune de 16 ans (65%) : 7,3962 €/h
    • Notez toutefois que ce "salaire" est une indemnité mensuelle : elle n'est pas variable selon l'horaire applicable en entreprise. Un CAI est un contrat à temps plein, composé de 2 volets (entreprise + école) qui forment un tout et l'indemnité est payée pour ce tout.

  • Une bourse annuelle de 600 euros qui récompense son assiduité à la formation. Elle est calculée par année civile et octroyée uniquement si l'apprenti présente moins de 10% d'absences injustifiées au centre de formation.
  • Un certificat d'apprentissage industriel.

Découvrez le processus à suivre pour mettre en place un CAI avec l'IFPM et téléchargez les documents nécessaires.

Les barêmes communiqués ci-dessus sont nationaux. Des barêmes régionaux existent également. Pour plus d'informations à ce sujet, contactez les Fonds régionaux IFP (Liège-Luxembourg), FFIHN (Hainaut-Namur) et FRMB (Bruxelles-Brabant wallon).